Tous les articles par traidunion

SOUTENIR TRAID’UNION

Soutenez le fonctionnement de « Traid’Union » avec une adhésion à l’année (12 euros) et permettre à notre association de développer ses projets éducatifs, artistiques, et culturels pour un développement humain plus durable.

NOS OBJECTIFS 2019 – 2020:

1- FORMATION ARTISTIQUE ET EN LETTRE DE LA TROUPE « FATALA » :

MUSICIENS FATALA 2015 – 2017

Du lundi au jeudi de 10h à 13h 15 à 20 jeunes sortis des bancs de l’école sont formés aux musiques et danses traditionnelles et modernes de Guinée avec Lamine Camara. Nous les assistons pour prendre en charge :

  • leur transport (50 centimes / par jour / artiste);
  • leur eau (50 centimes / jour / artiste);
  • les costumes pour les représentations (15 euros / artiste);
  • les instruments de musiques à renouveler ou à rénover (coût moyen annuel pour la troupe : 200 euros);
  • Cette année nous imposerons une formation en « Français langue étrangère » 3 semaines par trimestre pour chaque jeune afin qu’il puisse véhiculer leur projet professionnel à l’écrit comme à l’oral en langue française.
  • Notre finalité: Développer de nouveaux horizons professionnels aux artistes en herbe & palier indirectement à l’immigration…

2- THEATRE DE SENSIBILISATION: THEME « SOS MANGROVE »

Les mangroves sont des forêts marines aux abords des côtes guinéennes. Cette végétation retient les bancs de sables et de terre et pallie à la montée des eaux. C’est aussi le haut lieu de fécondation de toutes les espèces de poisson du bassin halieutique de Guinée….bassin halieutique très menacé par les exploitations minières, en actuelle explosion, et les exportations piscicoles des entreprises chinoises.

C’est pourquoi cette année nous allons développer des sensibilisations de rue dans les quartiers d’ Enco 5 et de Matoto de Conakry ainsi que les villages aux abords de Boffa – Préfecture à 150 km de Conakry – sur la nécessité de préserver leur environnement en organisant des poubelles de déchets recyclable (boites de conserve en aluminium, sachets et bouteilles d’eau….) et sur la nécessité de préserver les Mangroves pour l’avenir de la Guinée…

Ce projet sera réalisé en coopération avec les associations de jeunes des quartiers qui auront la responsabilité de gérer les poubelles….


  • Les théâtres de sensibilisation ont donc un double objectif: 1- Sensibiliser la populations sur des problèmes sociétaux majeures; 2- Permettre une expérience professionnelle aux artistes en formation gérés par Traid’Union.

NOS BESOINS:

Traid’Union a en autonomie de prise en charge la sonorisation et les instruments. Pour la réalisation d’un théâtre forum, Traid’Union doit prendre en charge:

  • le transport et vivre des artistes,
  • la location d’un podium,
  • l’essence du groupe électrogène.

  • Coût moyen de l’organisation d’un théâtre : 100 euros.

Pour nous soutenir, c’est simple:

par CB en donnat sur notre cagnotte COTIZUP. Cliquez sur le lien: https://www.cotizup.com/pour-traidunion

par chèque au nom de « Association Traid’Union » envoyé à « Association Traid’Union 24 ave de la foret 06100 NICE »

par virement bancaire en nous écrivant à traidunion.diff@gmail.com

Merci ! Wontanara !

Ibrahima Barry, peintre

Né en 1968 à Mamou près de Labé (Fouta Djallon – Guinée), Ibrahima Barry est ainsi né dans la peinture: déjà petit, il aidait sa mère à faire le lépi (peinture indigo sur tissu). Dès l’âge de 8ans, il se passionne pour le dessin et la peinture sur toile.

Ibrahima Barry, 2019

C’est l’âme de l’Afrique maternelle qu’Ibrahima Barry transcrit avec sincérité et originalité sur ses tableaux. Aussi incroyables que frappantes, nous voyageons à travers ses oeuvres en ressentant l’Esprit, la Nature et la Vie de ce pays hors norme, dans ce pays où même l’impossible peut vivre à sa place, tant que l’on y croit. Tant qu’on l’impose ou le suppose avec le respect de l’âme.

Maître Barry utilise différentes techniques et matériaux pour cela : tissus locaux, rafia, carton, fibre de coco, accessoires de construction mastique, récupération de tôle, journaux colés et peints…tout ce qui peut suggérer la vie en Guinée en l’état au moment de sa représentation picturale.

D’une singularité exemplaire, Maître Barry ne prétend pas représenter autre chose de ce qu’il ressent, de ce qu’il voit en lui pour le rendre visible et odorant au grand public à l’instant T de sa réalisation artistique.

Vous le trouverez dans sa Case à peindre chaque jour de 9h à 16h à Conakry – Kipé plage au lieu de résidence de Nadine Barri..

Prière de l’appeler avant: +224 622 02 89 94 / FACEBOOK: @ibarryart ou
https://www.facebook.com/ibarryart/

Rétrospective personnelle

1998: Exposition au CCFG « Pigments de Guinée » – inauguration CCFG en présence de l’ex-président de la République française Jacques Chirac

1999: Lauréat du 3ème prix au concours l’EURO, organisée par l’UE sur la monnaie unique

1999 – 2000 : Exposition « Semaine Culturelle Guinéenne » – Bordeaux (France)

2002 – 2004: Exposition Biennale des Arts africains contemporains « DAK’ART« 

2004: Nominé « Artiste plasticien de l’année 2004 » au « Djembe d’Or » (Conakry Guinée)

2007: Exposition à l’hôtel « Riviera » Conakry (Guinée)

2011: publication du livre – essai « Indigo. Ibrahima Barry » par l’écrivaine française Charlotte Serrière

Femmes potières du Fouta Djallon
Esprits de Guinée sur tôle
Femmes actuelles
Au marché rural guinéen
Au marché de Conakry
Un marché près du rail
Femmes de Guinée

« Quand la danse mandingue parle…à Nimba »

SPECTACLE SUR LES CONTES ET LEGENDES DE GUINEE  (avec chants, danses, musiques)

1ère jouée le vendredi 27 septembre 2019 – 20h30 à la Crau

au profit de l’association D’Keng Taoré

Mis en scène et chorégraphié par

Lamine Camara dit Malé Swê & Maude Lamban

Une femme troglodyte qui a le génie de transmettre la création de la kora lors d’un rêve à un griot…….des tambours qui pulsent le cœur de Guerriers de Vie pour gagner le combat de leur humanité….des Rois alchimistes d’âmes qui jouent avec les caractères de leurs prochains pour que plus aucune guerre n’existe…

Sur des mélodies ancestrales des cultures mandingo, malinké, sosso, baga issues de l’actuelle Guinée (Afrique l’Ouest), la compagnie « Sabou » vous contera en danse et en musique les légendes du Manding, légendes qui jusqu’à ce jour et depuis 5 siècles, continuent de pérenniser la transmission de leurs valeurs humaines de Père en fils, de Mère en fille, grâce à leur Histoire artistique et qui reste peut être au fond le secret de leur fierté culturelle et de leur identité personnelle….L’Oralité n’aurait-elle pas des vertus que l’Écrit ignore toujours ?

Photos de Tatiana Bonfils. Liens vers la galerie photo: cliquez!

Pour sa 1ère représentation la compagnie « Sabou »  fut composée :

  • des musiciens de « Trio Sabou »: Mbady Diabaté (Kora – Guinée Bissau), Abdoulaye Dembele (Balafon / djembe- Burkina Faso), Issouf Ouattara (dums – Burkina Faso)
  • de danseurs et acrobates: Mohamed Camara dit Yoro (Danseur acrobate – Guinée), Otto Camara (Danseur acrobate – Guinée), Maude Lamban (Danse – France)
  • d’un conteur : Mohamed Sylla (Guinée)
  • d’une chanteuse: Mamaaïssata Sylla (Guinée)

Ces artistes aux origines hétéroclites sont unis sur le même amour : celui des cultures du Manding et plus largement des cultures africaines.

Fiche technique:

4 micros voix avec pied

2 micros voix sans pied

1 sortie jack sur sonorisation ou ampli de basse

1 rétroprojecteur avec écran blanc

Durée: 1h15mn

C’ETAIT LE VENDREDI 27 SEPTEMBRE 2019….

Pour sa 1ère représentation, les recettes de ce spectacle furent au profit de la scolarisation de jeunes villageois burkinabés, projet soutenu et coordonné par l’association varoise « D’Keng Taoré », une manière de lutter indirectement au fléau de l’immigration clandestine d’Afrique :

Le projet de l’association D’KENG TAORE est de soutenir la scolarisation de 50 jeunes  démunis du village de Boala au Burkina Faso à partir de la 6e pour qu’ils aient un métier et donc un avenir dans leur pays. Des familles françaises parrainent chacun de ses jeunes pour financer les frais de scolarité et l’association intervient grâce aux spectacles, vide greniers…. pour leur fournir des annales, dictionnaires, cantine, frais d’inscription aux universités, frais d’inscription aux concours administratifs. S’ils réussissent ces concours, l’Etat prend en charge leur formation et ainsi ces jeunes  peuvent prétendre à une vie digne de ce nom !En faisant un don, vous offrez une chance de plus à ces jeunes d’avoir un avenir dans leur pays. »

TIDIANE NDONGO, MAITRE BOGOLAN

« Le sacré, ça crée !
Si le sacré ne crée plus c’est que nous
Sommes à la récréation de la création.
Pourtant il n’y a pas de récréation à la création.
Dans la récréation on joue avec la craie et non avec la cravate. 
Dans la création la craie n’est pas un jouet.
Ceux qui ont joué à la craie à la création ont été poussés vers la récréation.
Sacré récréation de création ! 
Attention à la craie de la récréation de la création, car ça crée ce qui s’efface. 
Ce qui s’efface ne laisse pas de trace. 
Le sacré trace, mais ne laisse pas de trace.
Qui laisse une trace n’est pas sacré. 
De quelle trace s’agit t il ? »

Bonne semaine en fil’eau !!!

Voici l’esprit de Tidiane…..la création comme acte de vie, la création comme principe 1er de la vie, la création comme principe vital – à surtout ne pas oser ni toucher, ni parler, ni oublier….ou bien sa controverse viendra vous renverser un sacrilège, ou bien un sortilège sur vous! La création ça crée, la création c’est sacré!

Peintre contemporain de bogolan (cliquez sur le lien pour la définition de cette technique), natif de Segou (Mali), Tidiane a exposé au Musée National du Mali à Bamako l‘exposition « Fraguements ». En voici un extrait:

CONTACTEZ TIDIANE SUR SA PAGE FACEBOOK

JACQUES BALAMOU

Ingénieur des eaux et forêts environnement, et après plusieurs stages sans emploi à la clef, Jacques se met à créer en 2010 des bijoux en corne de boeuf. Malgré son handicap digital, sa créativité et sa productivité nous étonneront! Jacques pratique aussi le théâtre (troupe « Pagbosse », association « Uni Art »). Jacques est de Conakry (Guinée).

Contactez le sur sa Page Facebook.

PORTE-CLEFS ENCORNE
BRACELETS EN CORNE
BOUCLES D’OREILLE EN CORNE

Vibby

De Bamako à Marseille, « Vibby » fait voler les perles, bogolan et wax du Mali pour orner vos peaux, vos poignets, vos cous et vos oreilles. En perles de verre du Pays Dogon, de terre du Sahel, en wax ou tout simplement en plastique recyclé, à coup sûr vous trouverez « bijoux à votre peau« ! Que néni, les bijoux ne sont pas là que, pour que vous soyez joli-e-s….ceux faits de matériaux naturels vous protègent d’énergies négatives….

Contactez « Vibby » sur sa page Facebook.

TENE, LE BOGOLAN STYLE

Téné le Caporal est un artiste peintre de Bogolan de Bamako (Mali). Il vous habille en vêtements modernes et créatifs.

Le bogolan ?

Est une technique de peinture naturelle effectuée avec le pigment d’écorce et de feuilles d’arbres du Mali.

Après une teinture de base obtenue par trempage dans une décoction de feuilles de bouleau d’Afrique ou n’galama (arbre commun de la famille des Combretaceae, entrant aussi dans la pharmacopée africaine) et séchage à plat au soleil, l’artiste structure son dessin à la boue fermentée (bogo) avec l’aide d’un calame ou d’un pinceau. Pour les parties « rouges » (qui vont du rouille au brun), une décoction d’écorce de mpécou (arbre très utilisé en pharmacopée) s’impose. Oubliée quelque temps, cette même décoction donnera une teinture kaki.

Par la suite, l’obtention des parties blanches de la pièce de bogolan ne se fait plus en frottant ces parties au savon. Un mélange de poudre lessivielle, de chlore et de savon de karitésert de décolorant puissant.

Retrouvez le sur sa page Facebook

NOS ARCHIVES DEPUIS 2013…

flyer workshops mail2stage AFRO

Slide1

Slide2Slide3

CE FUT A NICE EN 2015

3 stages de Danses Africaines

Traditionnelles & Contemporaines,

3 artistes, 3 dates, 3 origines

Autant de nouvelles danses

& de nouvelles vibrations!

A NICE NORD –  AU CAL Gorbella

Dimanche 25 janvier 2015 – 9h30 – 12h30

Oumar OUATTARA – Côte d’Ivoire

accompagné de percussionistes (Avi – djembe & Abdoulaye – dumdun)

oumar2

Oumar OUATTARA est initié en Côte d’Ivoire, où il débute avec la Cie Kora et Sidibé Mousa. Il collabore ensuite avec Merlin Nyakam, Georges Momboye, Alphonse Tierou et pour le film «Roue libre». Son travail est axé sur la précision des pas et mouvements dansés pour approfondir le sens du tempo.

Dimanche 8 mars 2015 9h30-12h30

Chiara MARTINOLI – Afro-contemporain

Accompagné de Daouda Diabaté & Mbady Diabaté  au dumdun, kora & balafon

Chiara MARTINOLI est formée au danses traditionnelles du Bénin (Yoruba) , manding, contemporaines et par la formation aux danses pluridisciplinaires africaines du Centre « Georges Momboye ». Elle collabore avec Vincent Harisdo, Lamine Keita, Achille Monbohi & Pierre Doussain. Son travail est axé sur la respiration et l’amplitude du mouvement qui s’en essouffle. S’inspirer des pas traditionnels, pour créer sa danse. Kora, balafon, dumdun sont les maîtres musicaux.

SAMEDI 18 AVRIL – 15h 18h

Ousseni SAKO – Burkina Faso

Accompagné de kora et percussionnistes avec Mbady Diabaté & Avi

Ousseni SAKO est initié au Burkina Faso. Il collabore auprès d’Alphonse Tierou, Irène Tassembedo, Mathilde Monnier pour intégrer par la suite la compagnie « Salia Ni Seydou ». Sa fine sensibilité, son énergie fluide et agile vous amènera à sentir la profondeur du mouvement initié.

QUELQUES COMMODITES:

TARIFS:

30 €/ stage + 4€ adhésion // Réduit: 25 €/stage

– 20 % pour toute inscription aux 3 stages avant le 10 janvier – réglement en 3 fois possibles avec arrhes

SEI – Solidarité Enfance Internationale

Notre « Traid’Union Solidaire » du moment:

SEI – Solidarité Enfance Internationale.

Par ce que le don n’est pas une décision,

Par ce que le don n’est que l’expression de votre émotion,

Par ce que le don de soi est notre lien universel du moi au toi, du toi à eux, d’eux à nous,

Par ce que le don de soi n’est en rien une stratégie rationnelle qu’une théorie socio-économiques ne pourra définir,

Par ce que le don de soi n’est que l’expression de vouloir vivre dans une humanité liée par nos âmes, nos pensées et non menée par nos têtes,

Par ce que le don de soi ne répond à aucune règle sociale, aucune moeurs, aucune coutume, aucune croyance en particulier,

Mais qu’en générale toutes règles sociales, moeurs, coutumes, croyances aspirent à y accéder…..

Seule la logique de votre coeur peut répondre au don de soi……

Pour en savoir plus sur SEI CLIQUEZ ICI!