MBADY DIABATE

Héritier djéli (griot) par deux lignées, Mbady Kouyaté (son grand-père) et Mouctar Diabaté (son père), Mbady Diabaté dit “Flo”, né à Gabu (Guinée Bissau), chante, sur des mélodies à la fois complexes, variées et fluides de sa kora, l’amour, la vie ou encore l’espoir…, le tout en madingo, peulh, soussou, français ou encore portugais. Agriculteur de 1ère formation, il part en 2006 en Guinée sur les « routes de l’art » pour devenir joueur de Kora, auprès de Mbady Kouyaté.

En 2008, il crée à Conakry (Rep. de Guinée) avec son frère Aboubacar Kouyaté (dit Boubass), le groupe de musique tradimoderne « Les Aigles du Manding ». En 2014, il crée à Nice (France) avec Abdoulaye Dembele le groupe de musique afro-jazz manding « Les Mandingo Jazz » puis en 2015 le « Trio Sabou ». 

Tantôt des musiques traditionnelles manding d’Afrique de l’Ouest, tantôt des musiques modernisées sur des harmonies de reggae, ragga, rock steady ou afro-jazz, pouvant être de sa propre composition, il évolue en soliste ou aux sein de groupes et de compagnies artistiques, entre la république de Guinée et la France.

En 2013, il participe au Festival « Les Songes d’Eté »  à Annot ». En 2014, il accompagnera Lamine Cissokho, Ba Cissoko, Badou & le Watt, la Compagnie Tene dirigé par Aimé Ouedraogo, la Conférence dansée de Lamine Keïta. Depuis 2016, Mbady joue avec « Maaté Keita & les Kawagnéfè » en tant que korafola. 

En 2013, il fonde avec Maude Ferré, l’association « Traid’Union » avec comme volonté de montrer au politique qu’un migrant peut aussi apporter du sens social à la société, au sein de laquelle il se trouve nouvellement intégré. Tisser des liens fraternels, culturelles et artistiques sont les finalités de l’association, notamment en faveur du village de griots « Tabato ».

Share Button